[Séminaire] Histoire visuelle en Asie Orientale

Séminaire de l’EHESS (UE28) proposé par Michela Bussotti, Alice Bianchi et Anne Kerlan. 3 novembre, 14h30-17h30, EHESS (Salle gradinée) à Aubervilliers, première séance : intervention de Lia Wei (Inalco), Paysages inscrits : intersections entre art de l’encre et épigraphie.

Cette intervention retrace le parcours d’une œuvre à l’encre contemporaine inspirée par les épigraphiques en milieu montagneux des dynasties du Nord. A partir de performances calligraphiques dans l’espace raréfié du studio de l’artiste lettré, l’œuvre part à la conquête de paysages et d’architectures, pour, dans chaque site, procéder à des « recouvrements » plutôt qu’à des fouilles archéologiques. En cours de route, à travers la pratique de l’estampage, le projet s’intéresse à d’autres domaines de la culture matérielle, s’affranchit d’une définition trop étroite des arts lettrés, et s’ouvre à une participation publique. 

Dans ce séminaire, nous proposons de nous intéresser à la façon dont du sens et des pratiques ont été engendrés et transmis, réappropriés ou transformés, par la voie des images, en Asie orientale. L’approche est celle de l’histoire culturelle, une histoire qui s’intéresse aux processus de production, de circulation, de diffusion des images et aux rapports entre celles-ci et ceux qui les fabriquent, les regardent, les consomment.

La thématique de l’année 2021-2022 demeure celle de l’ « espace ». Il s’agira de réfléchir à la question de la représentation et des usages – avérés ou possibles – de l’espace, mais aussi à la façon dont les images investissent les espaces existants ou participent à la création ou recréation de nouveaux espaces, imaginaires ou réels. Sans négliger les paysages de « montagnes et d’eaux » et les jardins, des thèmes qui occupent déjà une place de choix dans les travaux spécialisés, une attention particulière sera portée à des espaces moins étudiés dans la culture visuelle classique, que ce soit à l’échelle locale, régionale ou globale, en milieu urbain ou rural.

3 novembre :  Lia Wei (Inalco), « Paysages inscrits : intersections entre art de l’encre et épigraphie ».

17 novembre : Hongyue Liu Deguillaume (EPHE), « De l’intention picturale à la conception spatiale. Ji Cheng, Wen Zhenheng, Li Yu et leurs traités des jardins ».

1er décembre : Florence Adrover (CCJ CECMC),  « Prélèvements paysagers effectués lors de la mission technique Guillemoto et Leclère pour la construction du chemin de fer du Yunnan (1898-1899). La photographie comme technique de sondages du terrain ».

15 décembre : François Lachaud (EFEO),  «  Quand la Chine vint au Japon : les espaces du Manpuku-ji (1650-2000) » ;  Benoît Jacquet (EFEO), « Échelles, tailles et mesures : production et représentation de l’espace urbain et architectural à Kyoto (XIXe-XXe siècles) ».

5 janvier : Ariane Perrin (Università Ca’ Foscari), « Habiter un espace funéraire : La dimension cosmologique dans les tombes du royaume de Koguryo (IVe-VIIe siècles) situées en Chine et en Corée du Nord ».

19 janvier : Cédric Laurent (Université de Rennes 2), « Le paysage classique en Chine : espace narratif et espace symbolique ».

16 février : Nicolas Pinet (UMR CCJ-CRJ), « La représentation des classes et quartiers populaires dans le cinéma japonais (1920-2020) : essai de mise en perspective historique ».

2 mars : Cécile Armand (Université Aix-Marseille), « “Light, Heat, Power!” La publicité lumineuse et l’invention du paysage nocturne à Shanghai dans la première moitié du XXe siècle.

Dans les séances avec une seule intervention, la première partie est consacrée aux étudiants inscrits.


Histoire de la culture visuelle en Asie Orientale


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search