[Double conférence] Séminaire Usages et valeurs du noir, séance n°1, le 12 octobre 2021, 14h-16h30

Dans le cadre du séminaire “Usages et valeurs du noir”,  le CEEI accueillera  Gaëtan Le Coarer et Philippe Franck pour deux interventions intitulées respectivement “Usages dans le Noir en Bande Dessinée et en Réalité Mixteet “Poétiques et imaginaires du noir dans la création sonore actuelle”.

La séance se déroulera exceptionnellement en visioconférence uniquement. Merci de vous inscrire auprès de Marie Laureillard pour obtenir le lien de connexion, qui vous sera envoyé la veille : mlaureillard@free.fr

Usages dans le Noir en Bande dessinée et réalité mixte par Gaëtan Le Coarer

S’immerger dans un projet de bande dessinée « au jour du i » (Veyrat, 2019) implique de repenser une manière de faire cette bande dessinée et l’image que l’on communique de cette dernière. Dans le cadre de notre thèse « Bande Dessinée et Réalité Mixte, vers de nouveaux espaces de narration », nous développons un dispositif en réalité mixte, c’est-à-dire une inférence de la réalité virtuelle (VR) et de la réalité augmentée (AR) traversée par une architecture narrative singulière. Ce dispositif, ce projet intitulé AN DOMHAN, est une adaptation d’une légende celtique irlandaise en XR (Mann et al., 2018), où deux utilisateurs font de manière simultanée, par interférence, l’expérience d’une histoire pensée de deux points de vue et de deux situations différentes à partir de deux dispositifs techniques différents. En effet dans notre projet un utilisateur dispose d’un casque VR, et un autre dispose d’un smartphone fourni avec une application en AR. Les deux utilisateurs se trouvent dans un même terrain d’expérimentation.

Que ce soit du côté de l’AR ou de la VR, les utilisateurs sont plongés dans un environnement (Ryan, 2014) Noir. Ce Noir n’est pas que visuel, esthétique. Il intervient au cœur d’une architecture de la narration et fait interface entre les utilisateurs, entre le dispositif technique (rassemblant la VR et l’AR), et l’adaptation d’une légende littéraire. Le Noir nous permet en réalité mixte à la manière des outres-noirs (Cristiani, 2008) de Pierre Soulages d’explorer un outre-monde (Guyonvarc’h, 1980) que nous tentons de mettre en place avec l’expérience. C’est par le corps dans un procédé (Roussel, 2005) de mixité (Virilio, 1988, p. 148) que le Noir entre en action.

Ce Noir nécessite cependant des usages de lecture, un parcours à entreprendre dans le système proposé et scénarisé, impliquant le corps, afin de s’y confronter, non pas à un moment donné, mais dans un emplacement (Foucault, 2004) spécifique. Là où les expériences des espaces scénarisés se nouent. Les utilisateurs chacun de leur côté voient leur espace d’expérimentation (dans un entre-deux) s’entrechoquer, s’entremêler, s’interférer. Ainsi, le Noir dépasse déjà une forme conceptuellement hétérotopique (Foucault, 2009) par des usages réalisés dans Noir donc au travers du Noir et par le Noir. Une forme topologique découle de la nature spatiale du Noir et issue des usages par l’intermédiaire d’un dispositif technique de réalité mixte.

Nous verrons ainsi comment le Noir nous invite à repenser l’architecture spatiale de la narration en bande dessinée, et comment ce dernier apparait comme procédé structurant (Deleuze, 2015, p. 243) dans la mise en place d’un lieu autre à explorer par les lecteurs.

 

Gaëtan Le Coarer

Doctorant en Sciences de l’Information et de la Communication & Sciences de l’Art, je suis rattaché à l’AXE 2 « Textes Images et Arts Numériques » du laboratoire de recherche LLSETI. Le titre de ma thèse est « Bande Dessinée et Réalité Mixte, vers de nouveaux espaces de narration ». Je suis sous la direction de Ghislaine Chabert et Marc Veyrat. Au travers d’une méthodologie de recherche création et sur l’étude des usages, je conçois un projet de narration interactive en réalité mixte intitulé AN DOMHAN.

Mon intérêt de recherche sur la bande dessinée, le Noir, la narration et les technologies de l’information et de l’immersion s’est construit avec une pratique artistique et mon parcours académique. Je suis en effet titulaire d’une Licence Arts Appliqués parcours Design option Design et Culture Numérique ainsi qu’un Master Création Numérique parcours Hypermédia et Espace Intelligents.

J’ai déjà participé à plusieurs événements tels que le World XR Forum, ou le Laval Virtual, ainsi que des workshops, séminaires et colloque tels que Texte et Image 4 : Humanité Numérique et Architexture poétique, Hyperurain 5, Texte et Image 5 : Les Fabriques des Histoires (dont j’ai géré le design éditorial)… Je vais continuer mon travail de recherche création dans le cadre d’une résidence Transculture en Belgique en fin d’année 2021.

Liens :

https://youtu.be/OZhYiX6kq4g

https://youtu.be/P8lpFxmRKk4

Contact : gaetan.le-coarer@univ-smb.fr

 

 

Poétiques et imaginaires du noir dans la création sonore actuelle par Philippe Franck

A partir de son expérience de commissaire artistique de nombreuses manifestations internationales d’arts sonores mais aussi d’artiste audio intermédiatique et de critique culturel, Philippe Franck propose une traversée subjective à travers différentes échappées de la création sonore actuelle aventureuse. De quoi le noir serait l’imaginaire dans ces audio singularités (au regard de son présumé opposé, le blanc) ? Il présente plus particulièrement quelques projets d’artistes sonores qui donnent la primauté au noir et d’autres davantage associés au blanc. Black noise versus white noise ? Et si l’écho des contraires se répondaient…

Philippe Franck (Be/Fr)

Historien de l’art, concepteur et critique culturel, producteur, créateur sonore et intermédiatique, Philippe Franck est directeur/fondateur de Transcultures, Centre des cultures numériques et sonores (La Louvière, Belgique), du festival international des arts sonores City Sonic (depuis 2003) et des Transnumériques, biennale des cultures numériques (depuis 2005). Il a été commissaire artistique de nombreuses autres manifestations d’arts contemporains, audio, hybrides et numériques en Europe et à l’international. Depuis 2018, il est également directeur des Pépinières européennes de Création. Par ailleurs, il enseigne également les arts numériques et l’analyse des médias et multimédias à l’Ecole Supérieure des Arts Saint-Luc (Bruxelles) et la création sonore à l’Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles et à l’Ecole Supérieure des Arts Visuels de Mons Arts2.

philippefranck.eu


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search