[Printemps de la typo] ÉCRIRE À LA MAIN

L’édition 2020 du Printemps de la typographie se propose d’interroger ce qui historiquement a profité de la verticalisation de l’espèce humaine et a contribué, et contribue d’ailleurs toujours, à la motricité scripturale : la main, génératrice d’écriture.
Loin d’articuler seulement le geste et la parole, la main qui écrit s’emploie primordialement à choisir un support que, par ce choix initial, elle rend éligible à une transmutation radicale. Ce champ, affecté par au moins une trace, qui institue dès lors l’écrit, devient le terrain inaugural d’une épiphanie disruptive pour qui l’appréhende sans détours. Ouvert aux divagations comme aux divinations de toutes sortes, qui visent non pas tant la reconnaissance d’un déjà-là que la connaissance d’un à-venir, ce champ se renouvelle possiblement à la mesure de l’œil qui le perçoit et qui alors l’investit tout entier, sans préalable et sans entraves. Accessible simplement au vide et à l’intervalle qui fondent sa spécificité plastique en tant qu’écrit instituant, l’œil se fait le relais dynamique de la main pensante qui a permis ce déploiement spatial.
De l’Égypte ancienne à l’immédiatement contemporain, du scriptorium médiéval à la peinture en lettres dans les centres d’accueil de migrants, de l’écriture littéraire prise comme totalité graphique aux fantaisies épistolaires idiosyncratiques, de l’apprentissage scolaire de l’écriture au verbe qui, au commencement, s’écrit numériquement, de la tradition savante qui se perpétue de génération en génération aux pratiques vernaculaires ou commerciales qui s’évertuent à innover, cette édition 2020 du Printemps de la typographie s’emploiera à pointer des singularités variées qui, mises ensemble, figureront un tableau vivant des foisonnants déploiements de la main de l’homme qui s’écrit.
 
Auditorium Colbert INHA/INP
2 rue Vivienne
75002 Paris
 
JEUDI 27 FÉVRIER
 
9h30
Ouverture
Annie-Claude Ruescas, Proviseur de l’École Estienne
Charles Personnaz, Directeur de l’INP
Philippe Buschinger, Raphaël Lefeuvre, organisateurs, École Estienne
 
10h
Pierre Chastang
La main, la communauté et le signe : autour de la notion de culture graphique au Moyen Âge
 
11h
Aurèle Crasson
Scripto-graphies
 
12h
Claire Bustarret
Déchiffrer le codex hors le texte ? Enquête sur le maniement des supports d’écriture (18è-20è s.)
 
14h30
Louis Lepais
Peindre ou écrire la lettre
 
15h
Romane Hupel
Mise en type de l’informel
 
15h30
Serge Cortesi
De l’écrit savant à la marque
 
16h30
Akiem Helmling
Bas Jacobs
From Chirography to Grammatography
 
17h30
Vincent de Boer
Julien Priez
Scale
 
 
VENDREDI 28 FÉVRIER
 
9h30
Marc Smith
Imprimer les écritures manuscrites
 
10h30
Bertrand Marchal
Mallarmé calligraphe
 
11h30
Marieke Longcamp
Bases cérébrales de l’écriture manuscrite : du langage au geste
 
14h
Pierre Fournier
La surface des hiéroglyphes
 
15h
Petra Dočekalová
New writing manuals
 
16h
Leonardo Sonnoli
Constructivist calligraphy
 
Consulter le programme du PRINTEMPS-de-la-TYPO-2020
 
Attention : inscription nécessaire sur https://www.weezevent.com/printemps-de-la-typographie-2020

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.