Soutenance de thèse de Hu Jiaxing : Archéologie du geste graphique

Le 12 décembre 2019, Monsieur HU Jiaxing, membre du CEEI, soutiendra sa thèse intitulée Archéologie du geste graphique: genèse, évolution et systématisation de la pensée pictographique en Chine du Néolithique à la dynastie des Tang, réalisée sous la direction de MM. Christophe Comentale et Emmanuel Lincot au Muséum national d’Histoire naturelle. 

Elle sera soutenue publiquement le 12 décembre 2019 à 14h à l’Institut de paléontologie humaine, 1 Rue René Panhard, 75013 Paris.

Le jury sera constitué de :

  • Madame CHEN Kuang-yi, Professeur à l’Université nationale des Arts, Taiwan (Rapporteur)
  • Madame Marie LAUREILLARD, Maître de conférences HDR à l’Université Lumière-Lyon 2 (Rapporteur)
  • Monsieur Jean-Jacques BAHAIN, Professeur au Muséum national d’Histoire naturelle (Examinateur)
  • Monsieur Rémi MATHIEU, Directeur de recherches émérite au CNRS (Examinateur)
  • Monsieur Emmanuel LINCOT, Professeur à l’Institut catholique de Paris (Directeur de thèse)
  • Monsieur Christophe COMENTALE, Conservateur en chef honoraire au Muséum national d’Histoire naturelle (Directeur de thèse)

HU Jiaxing, Archéologie du geste graphique

Résumé

La genèse d’une écriture résulte d’une série d’éclats dans une civilisation. Pour la tradition grecque, tracer, graver, peindre, écrire, décrire se disent avec un même mot : graphein (γράφω). Dans la pensée chinoise, wen  signifiant graphie, image de l’homme, transformation du monde, constitue le fil conducteur pour d’une archéologie culturelle. 

La période qui s’étend du Néolithique à l’époque de l’invention du système graphique est un Grand Temps où l’homme élaborait les mythes de création, les premières spéculations cosmiques, ainsi que les images et les symboles qui transcrivent cet éveil de la cosmicité. Le geste graphique et le processus culturel étant progressivement sacralisés, leurs systèmes de transmission, tant orale que graphique, de la Préhistoire à l’Histoire, ont très tôt connu une puissante historisation. Cette historisation culturelle, transportée plus spécifiquement par les formes graphiques des caractères chinois, voire dans les gestes calligraphiques, constitue le fondement des efforts de normalisation graphique par l’autorité centrale au cours de l’histoire chinoise. 

Cette thèse, intitulée Archéologie du geste graphique, est une tentative de démystification des mythes historisés à propos des images, symboles, caractères et gestes graphiques. Ancrée dans la discipline de l’anthropologie culturelle, mais croisant des perspectives archéologiques, sémiologiques et esthétiques, cette recherche porte notamment sur les impacts et les connotations successives du geste graphique sur la genèse, l’évolution et la systématisation du système picto-idéographique en Chine du Néolithique à la dynastie des Tang (618-907), où les normes graphiques ont été établies et sont utilisées jusqu’à nos jours, afin de révéler la force créatrice contenue dès l’origine dans l’écriture chinoise et qui a survécu aux différentes vagues de normalisation.

Mots-clés : Anthropologie culturelle, archéologie, sémiologie, paléographie, calligraphie, études chinoises

摘要

文字與書寫的發生,是一個文明中一系列裂變的結果。在古希臘傳統中,塗寫,刻劃,繪畫,書寫,描繪,都用“γράφω”這一個詞表達。在中國思想中,“文”這個字由人的形象,到紋飾,進而到世界的轉化,構成了文化考古學的一條最根本的脈絡。

從新石器時代一直延伸到書寫系統完備的這一個偉大的時期,人類集體編織了創世神話,開始了早期的宇宙觀測和推演,以及創造出一系列表達這種宇宙意識覺醒的圖像和符號。文的行動和文化的程序逐漸被聖化,在從史前到歷史的跨越中,文化的傳承,無論口頭還是圖像系統,都經歷了強烈的歷史化過程。這種文化上的歷史化,在文字和書寫的領域,更表現在漢字書寫形態乃至書法的筆勢上,它構成了中國歷史進程中正書運動的基礎。

這篇題為《文之考》的文化人類學論文,試圖揭開有關圖像、符號文字和書寫行動的種種歷史化神話。這項研究結合考古學、符號學和美學等多重領域,從中國新石器時代到正書運動成功的唐朝,探討書寫行動對象形思維的誕生、演變和系統化過程中持續的影響,從而揭示中國文字書寫系統中蘊含的、歷經種種規範化浪潮而存留下來的原初創造力。

關鍵詞:文化人類學、考古學、符號學、古文字學、書法、漢學研究

Abstract

The genesis of a writing system results from a series of breakthrough in a civilization. For the Greek tradition, to draw, to engrave, to paint, to write, to describe, all are expressed with the same word : graphein (γράφω). In Chinese thought, wen 文 meaning graph, image of human, transformation of the world, constitutes a common thread for a cultural archeology.

The period stretching from the Neolithic era to the time of the invention of the graphic system is a great Time where man elaborated the myths of creation, the first cosmic speculations, as well as the images and the symbols which transcribe this awakening of cosmicity. The graphic gesture and the cultural process being progressively sacralized, their systems of transmission, both oral and graphic, from Prehistory to History, have encountered a powerful historization. This cultural historization, transported more specifically in the graphic forms of Chinese characters, and even in calligraphic gestures, constitutes the foundation of the efforts of the graphic standardization by the central authority in the course of Chinese history.

This thesis, entitled Archeology of graphic gesture, is an attempt to demystify the historized myths about images, symbols, characters and graphic gestures. Positioned in the discipline of cultural anthropology, but intersecting archaeological, semiological and aesthetic perspectives, this research focuses on the successive impacts and connotations of the graphic gesture on the genesis, evolution and systematization of the picto-ideographic writing system in China from the Neolithic era to the Tang Dynasty (618-907), when the graphic standards have been established and are used until today, in order to reveal the creative force contained from the beginning in Chinese writing and survived the different waves of normalization.

Keywords : Cultural anthropology, archeology, semiology, palaeography, calligraphy, Chinese studies

 

 
 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search