[séminaire CEEI] Séance du 9 mars: Alphabet, notation musicale et imprimerie

La prochaine séance du séminaire CEEI,
L’écriture : traversées visuelles et sonores

se tiendra le vendredi 9 mars de 10h à 13h à l’Université Paris Diderot (5 rue Thomas Mann, 75013 Paris) en salle 695C (bâtiment C des Grands Moulins, 6è étage).

Nous aurons le plaisir d’écouter :

 

•  Jean Vignes et Paméla Zuker : « L’œuvre poétique de Baïf et ses expériences graphiques »

 Esquisse d’une synthèse sur la graphie phonétique de Baïf en comparant le fameux manuscrit autographe de ses Psaumes et de ses Chansonnettes (BnF ms fr 19140), et les Etrennes de poésie française en vers mesurés (imprimées à Paris, 1574).

 

Alice Tacaille : « La page manuscrite comme lieu du dessein de la forme musicale : écrire ou dessiner le canon, XIVe-XVIe siècles »

 Un des principes de composition de la musique savante occidentale, dès qu’elle a pu noter des superstructures rythmiques – la mesure, notamment – est le puzzle musical nommé « canon ». De façon générique, est nommée « canon » la règle qui régit en sous-main une des voix au moins de la composition, et par là-même fixe à la fois son but, sa « motivation » et son déroulement. Le canon est un principe sonore total, et qui se pose, à cette époque, comme crypté : une devise, un motto, ou encore une graphie paradoxale signalent sa nécessaire exégèse pour parvenir à un résultat sonore correct. Le canon médiéval joue de cet espace entre la notation et le rendu sonore, et donne à voir le mystère de l’art du compositeur, autant qu’il donne les clés de l’énigme. Or ce moment d’appréciation d’une forme en devenir est synoptique, et s’effectue au plus sur une deux pages en vis-à-vis : les caractéristiques graphiques de cette forme musicale privilégiée seront mises en regard d’autres aspects iconiques de la notation musicale médiévale.

Vous pouvez retrouver le calendrier de l’année du séminaire sur le site du CEEI à la page suivante: http://ceei.hypotheses.org/activites/lecriture-traversees-visuelles-et-sonores

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *