[Exposition] La Chine rouge en noir et blanc, 75 gravures de Hu Jie, et deux soirées de projections de films documentaires

Jeudi 22 février 2024, à 18h30, à la Mairie du 5e à Paris, salle Capitant, 21 place du Panthéon, vernissage d’une exposition de 75 gravures sur bois de HU Jie et de 50 gravures chinoises des années 1930-40. Entrée libre jusqu’au 1er mars inclus (entrée au 1 rue Clotaire). Films de Bertrand Renaudineau et de Hu Jie les 20 et 27 février à partir de 20h au cinéma 5 Caumartin, 101 rue Saint-Lazare, 75009 Paris.

La Chine rouge en noir et blanc
⽊ 刻 ⼑ 下 的 紅 ⾊ 歷 史
est le titre de l’exposition organisée par l’historien René Viénet et celui du film sur Hu Jie 胡杰 de Bertrand Renaudineau. L’exposition des oeuvres de Hu Jie sera complétée par une cinquantaine de gravures des années 1930-1940 issues de la collection Lu Xun (tirages plus récents) qui l’ont inspiré, prêtées par la mairie de Courdimanche. Hu Jie (né en 1958) se décrit lui-même comme un archéologue de l’histoire de la Chine, en particulier celle du Grand Bond en Avant et de la Révolution culturelle, qu’il raconte dans ses gravures sur bois et ses films à contre-courant de l’histoire officielle. Hu Jie est un graveur dans la lignée des amis de Lu Xun — exposés en France en 1934 par Pierre Vorms, à l’initiative d’Ida Treat et de Paul Vaillant-Couturier, après une rencontre chez Harold Isaacs à Shanghai (Cf. la cinquantaine de tirages offerts à la mairie de Courdimanche à l’occasion du 50e anniversaire de la reprise des relations diplomatiques entre la France et la Chine).

Un jeu de 16 gravures consacrées à Lin Zhao, qui figure dans les collections du Musée Cernuschi, y sera exposé : le combat de Lin Zhao a inspiré le livre d’Anne KerlanLin Zhao, combattante de la liberté (Fayard, 2018, Prix de la biographie du Sénat).

 

Li Hua, Roar China, 1935

 

Le projet de recherches sur Hu Jie (mise en valeur de sa production d’artiste graveur et de réalisateur de films documentaires) est dirigé par René Viénet, avec la collaboration d’Ulysse Dylan et de Marie Laureillard.

Hu Jie expo 2024 fr

HJ expo 2024 Ch

Voici une présentation des gravures de Hu Jie

https://archive.org/details/hu-jie-62

et de la série sur Lin Zhao :

https://archive.org/details/hu-jie-20220303/mode/2up?view=theater

 

(La Chine rouge en noir et blanc, film de Bertrand Renaudineau, 2019)

https://www.cinqcaumartin.com/film/597494/

Le 27 février aura lieu  la deuxième  (et dernière)  séance organisée par l’Association Henri Langlois,   en marge de l’exposition des gravures sur bois de Hu Jie,  à la Galerie Capitant  (Mairie du 5e arrondissement de Paris) , place du Panthéon (entrée par la rue Clotaire). L’exposition se terminera le vendredi soir 1er mars.

Mardi 27 février 2024, à 20h

au cinéma Caumartin (près de la gare St-Lazare au 101 rue Saint-lazare, 75009 Paris)

 

En creusant les montagnes  

  遠山⎦ Lointaines montagnes

de Hu Jie (48 min – 1995)

En 1991, Hu Jie arriva dans un village de la province de QingHai, près du Tibet, alors qu’il réalisait des esquisses pour son projet de fin d’études de l’Ecole des beaux-arts de l’armée. Dans ce village, il découvre des mineurs dans leurs vêtements noircis qui marchaient dans la rue comme s’ils sortaient de l’enfer. Seuls leurs yeux et leurs dents étaient restés blancs. Hu Jie fut choqué par cette vision. En 1995, muni d’une caméra, il monta jusqu’à une mine de la montagne QiLian, à 3 500 mètres d’altitude, pour filmer la vie de ces mineurs, pendant trois mois pour son documentaire YuanShan (littéralement Lointaine montagne,  ou En creusant les montagnes).

 

⎡ Ne pleurez pas sur mon cadavre 

⎡ 我虽死去 ⎦ ⎡ Though I am gone

de Hu Jie  (72 min – 2006)

Un film de 72 minutes réalisé en 2006 par Hu Jie sur le deuxième meurtre de la Révo.cul. (en août 1966) :  celui de Mme Bian ZhongYun, proviseur du plus célèbre lycée de filles de Pékin, fréquenté par les enfants des plus hauts hiérarques  chinois. Mme Bian sera torturée – une pleine journée – par ses élèves – avant que son cadavre soit jeté sur les marches de l’entrée de l’établissement. Dans les quatre semaines suivantes, plus de 1770 enseignants de Pékin seront, de la même façon, torturés et massacrés part leurs élèves.

Ce film bénéficie d’un sous-titrage amélioré  en 2023. Pour mémoire, il a été diffusé à l’été 2008 en dvd dans la revue Monde chinois, qui a publié l’intégralité de la traduction en français de la bande-son :

Les 1 500 exemplaires de cette livraisons de Monde chinois furent entièrement pilonnés par Pascal Lorot, propriétaire de la revue,  puis réédité à l’identique —  moins un article de Francis Deron  sur les massacres de la révo.cul — pour en faire disparaître cet article (qui sera  – en signe de protestation et de solidarité avec Francis Deron – immédiatement repris et réédité par les revues Commentaire  et Médias).

https://archive.org/details/monde-chinois-14/mode/1up

https://archive.org/details/monde-chinois-14/mode/1up

https://archive.org/details/hu-jie-20221218/mode/1up

https://archive.org/details/hu-jie-20220303/mode/1up



Citer ce billet
Marie Laureillard (2024, 7 février). [Exposition] La Chine rouge en noir et blanc, 75 gravures de Hu Jie, et deux soirées de projections de films documentaires. CEEI. Consulté le 14 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vopt

Vous aimerez aussi...

1 réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search