[exposition] Ce qui a été, ce qui reste

Ce qui a été, ce qui reste

Exposition à l’occasion des 15 ans de la revue Textimage

Avec les artistes Nicolas Aiello, Jan Baetens, Annick Blavier,
Daniel Blochwitz, Olivier Deprez, Paul Edwards, Michel Salaün
.

Du 08 au 26 novembre 2023
Université Jean-Moulin Lyon 3
Bibliothèque de la Manufacture des Tabacs — Salle d’exposition
6 rue Rollet, Lyon 8e

Conçue et réalisée par les étudiants du master Patrimoine et Musées de la Faculté des Lettres et Civilisations de l’Université Jean Moulin Lyon 3, dans le cadre du 15e anniversaire de la revue Textimage dirigée par Olivier Leplatre, professeur des universités, et Aurélie Barre, maître de conférences, l’exposition “Ce qui a été, ce qui reste” donne à voir la fragilité des œuvres présentées, à la fois dans leur matérialité et à travers le message qu’elles véhiculent, grâce à l’association du texte et de l’image.

Cette fragilité est omniprésente : il s’agit, dans un sens, d’une forme de précarité commune. C’est dans cet espace, entre ce qui est et ce qui a été, entre le passé et le présent, que naît la fragilité. En plus d’être universelle, la fragilité est étroitement liée au temps et à la mémoire. Chaque artiste expose sa vision de la fragilité et la retranscrit au travers de ses œuvres, mêlant mots et images. Les artistes ne tentent pas ici de faire revivre ce qui a été, mais plutôt d’en maintenir la mémoire, une mémoire à la fois individuelle et collective.

Le temps est une notion qui se retrouve continuellement dans l’environnement dans lequel évolue chaque être humain. Bien que l’écoulement du temps varie selon nos impressions, nos subjectivités, nos cultures et nos sociétés, il peut s’envisager comme un combat vis-à-vis de la mémoire, de l’oubli. Cette faculté d’enregistrer, de conserver et de restituer des souvenirs ou des expériences passées peut parfois mal résister aux années écoulées.

Cette mémoire est pourtant essentielle à notre compréhension du monde. La première partie du parcours invite le visiteur à la rencontre d’artistes qui lient, chacun à leur manière, le texte et l’image au travers du prisme de la fragilité de la mémoire, soumise aux aléas du temps.

[https://www.univ-lyon3.fr/exposition-ce-qui-a-ete-ce-qui-reste]



Citer ce billet
Karine Bouchy (2023, 6 novembre). [exposition] Ce qui a été, ce qui reste. CEEI. Consulté le 14 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/mi4o

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search