[Performance] “Jusqu’aux cimes des montagnes”

Performance en duo par les artistes calligraphes Zhao Fei et Hu Jiaxing le 3 février 2022 de 18h30 à 21h au Musée Cernuschi, 1er étage, salle du Bouddha, 7, avenue Vélasquez – 75008 Paris.

Pour le Nouvel an chinois au musée Cernuschi, les artistes  ZHAO Fei et HU Jiaxing présenteront une performance de calligraphie live autour de l’exposition Peindre hors du monde, Moines et lettrés des dynasties Ming et Qing. Cette exposition exceptionnelle présente un ensemble de plus de cent chefs-d’œuvre de la peinture chinoise anciennes nés du pinceau des plus grands maîtres des dynasties Ming (1368-1644) et Qing (1644-1912), et qui sont exposés pour la première fois en Europe.

Intitulée “Jusqu’aux cimes des montagnes“, cette performance en duo réinventera les aspirations millénaires des artistes ermites chinois dans une ascension imaginaire qui transforme les tracés calligraphiques en des sentiers dans les montagnes. Une invitation à traverser les hauteurs des paysages et voyager au-delà du monde.

Soirée gratuite sur réservation dans la limite des places disponibles : https://www.billetterie-parismusees.paris.fr 
Plus d’infos : https://www.cernuschi.paris.fr/fr/pm-decouverte-nouvel-chinois-au-musee-cernuschi
https://www.parismusees.paris.fr/fr/evenements/nouvel-an-chinois-au-musee-cernuschi

Membre du CEEI, HU Jiaxing 胡嘉興, Docteur en Anthropologie culturelle du Muséum national d’Histoire naturelle, spécialité en anthropologie de l’art de l’écriture. Enseignant-chercheur, artiste, vit et travaille à Paris, France.

Enseignant en Master « Stratégies muséales et gestion de projets – Asie » à la Faculté des Lettres et au Département d’histoire de l’art à l’Institut Catholique de Paris et des cours « Anthropologie des caractères chinois : Étymologie, évolution et pratique », « Calligraphie chinoise : Théorie et pratique » à l’Institut Confucius de l’Université de Paris (Paris Diderot), il a développé des activités de pédagogue, d’une manière originale en associant histoire des arts, cultures visuelles et études chinoises.

Né en 1986 à Jixi, région de Hui, pays de l’encre, du papier et de la gravure en Chine, il a découvert et pratiqué dès son enfance la calligraphie, la peinture et la gravure de sceaux chinoises. Diplômé de l’Université de Nankin en Langue française avec des études en arts, il s’est installé à Paris en 2009 pour poursuivre ses études en Histoire de l’art à l’École du Louvre (2009-2011). Diplômé en Master en Arts et Langages à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (2013), il a obtenu en 2019 son Doctorat au Muséum National d’Histoire Naturelle en Anthropologie culturelle, spécialisé en Anthropologie de l’art de l’écriture. Sa thèse intitulée : Archéologie du geste graphique : Genèse, évolution et systématisation de la pensée pictographique en Chine du Néolithique à la dynastie des Tang traite le geste graphique des images et symboles comme un fil conducteur pour une archéologie de la pensée pictographique, évoluée entre la créativité artistique et la normalisation idéologique dans la Chine ancienne. En 2021, il a été qualifié aux fonctions de maître de conférences par le Conseil national des universités pour les sections : 15 (Langues et littératures chinoises et d’autres domaines linguistiques), 18 (Arts plastiques, épistémologie des enseignements artistiques, esthétique, sciences de l’art) et 20 (Anthropologie biologique, ethnologie, préhistoire).

Ses recherches et créations portent notamment sur l’acte graphique à travers ses origines, sa continuité dans la tradition et ses mutations contemporaines. Une partie de ses réflexions sont déjà partagées et attestées à travers de nombreux colloques internationaux auxquels il a participé, tels que Rencontre autour de la calligraphie : tradition et réinvention à l’Institut National d’Histoire de l’Art (2018), Quel maître ? Quel disciple ? à l’Institut Catholique de Paris (2019), L’Orient dans le monde hispanique et lusophone à l’Université de Picardie Jules Verne (2019), Récit et figures du ciel : Clairs de lune à l’Université de Paris (Paris Diderot) – Université de Wuhan (2019), Le paysage d’Est en Ouest  : Du thème de la terre dans la création contemporaine au Musée chinois du Quotidien (2020), Carrefours culturels à l’Université des Langues étrangères de Pékin (2021). Traducteur en chinois de l’ouvrage Zhang Xu et la calligraphie cursive folle (2022), il a été aussi commissaire de plusieurs expositions interdisciplinaires, y compris Melancolia (2021), Calligraphie du Confinement (2020), Marcher : calligraphie et peinture (2019), Écriture et image (2016) et La calligraphie chinoise (2014) à l’Université de Paris (Paris Diderot) ; en 2018, il a été commissaire exécutif de l’exposition Du livre d’archéologie au livre d’artiste, d’Est en Ouest de l’Institut de recherche de Dunhuang (Chine) et du Muséum National d’Histoire Naturelle (France).

En tant qu’artiste plasticien, il a exposé son œuvre en Europe et en Chine, dont Au commencement (Musée du quai Branly, Paris, 2021), Aube : Gaïa prend soin de vous (Brașov, Roumanie, 2017), Montagne de l’âme (Dali, Chine, 2015) et Arbre (Paris, 2012). Il a également participé aux résidences d’artiste et séjours de créations en en Belgique (2019), Grèce (2018), Roumanie (2017). En 2012, il a fait l’objet d’une monographie Hu Jiaxing  : La Nature en impression publiée chez l’Édition Tractions – École du Louvre.

ZHAO Fei 趙斐, artiste, enseignante-chercheuse, doctorante en Arts plastiques à l’Université Paris VIII, enseignante à l’Institut Confucius de l’Université de Paris. Née en 1985 à Canton, Chine, elle vit et travaille à Paris, France. Très tôt dans son enfance, elle découvre et pratique la peinture et la musique sous l’influence de sa famille. Après un double diplôme de peinture à l’huile et de piano à l’Université Normale de la capitale à Pékin, elle s’installe en France en 2009. Ayant obtenu un Master d’Art contemporain à l’Université Paris VIII, elle y poursuit ses recherches doctorales en Arts des images et Art contemporain (EDESTA) avec une thèse de création intitulée : Du Ciel : comme archétype de l’acte de création, soutenue en 2022. Ses recherches portent sur le Ciel comme archétype de l’acte de création dans l’histoire de l’art et en particulier dans l’art contemporain, ses créations réinventent cet archétype céleste en s’inspirant notamment de l’esprit des montagnes et eaux comme énergie cosmique de l’harmonisation entre Homme et Nature.

Zhao Fei a participé à de nombreuses résidences et exposé ses travaux à l’international, en Chine à Pékin, Canton, Hong Kong et Macao (avant 2009), en Europe au Musée Cernuschi (Paris 2022), au Musée du quai Branly (Paris 2021), à l’Université de Paris (Paris 2019), à la Boab Art Gallery (Anvers 2019), à l’Espace le Six B (Saint-Denis 2017), au Centrul Cultural Reduta (Brașov 2017), à l’Espace des Arts sans Frontières et à l’Université Paris VIII (Paris 2016). Dans le cadre de ses recherches, Zhao Fei a participé à des séminaires de l’Institut national d’histoire de l’art, tel que « Créations en action » (2017). Elle est également traductrice de l’ouvrage Art de la Préhistoire (2020).

 
 
 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.