Exposition d’estampes chinoises à la bibliothèque du Musée de l’Homme

La bibliothèque Yvonne Oddon, nouvelle bibliothèque de recherche du Musée de l’Homme, à Paris, présente son fonds d’estampes chinoises, objet d’un don récent de Christophe Comentale. Jusqu’au 28 février 2017.

Anciennes et contemporaines, sur bois et en sérigraphie, elles ont essentiellement une fonction de porte-bonheur. Au printemps 2016, un fonds d’environ 350 estampes chinoises du nouvel an et de sérigraphies taïwanaises a été donné à la bibliothèque Yvonne Oddon par Christophe Comentale, chercheur sinologue au Musée de l’Homme. Cet ensemble est composé principalement de gravures sur bois et de sérigraphies ainsi que de matrices xylographiques.
Si la gravure sur bois est bien connue par les fonds d’images japonaises rassemblés depuis plus d’un siècle dans les bibliothèques et musées occidentaux, l’estampe chinoise l’est beaucoup moins.

Cet accrochage au sein d’un lieu de conservation et de diffusion de la mémoire et du savoir va permettre de montrer l’importance des pièces originales. En effet, la densité de la couleur, les différences de dimensions, le tracé de la ligne et les rehauts qui vont éveiller la pâleur du fond blanc sont autant de critères qui confèrent encore à toutes ces images une forte présence au sein de la société asiatique sinisée. Ces pièces sont d’ores et déjà des raretés.

Voir Art et Métiers du Livre n° 318, pages : 50-57

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *